Appel à la mobilisation

Appel international à la mobilisation contre le G20 et le FMI

Pour la souveraineté politique, environnementale, culturelle et économique de nos peuples et de nos corps

En tant qu’organisations, processus et mouvements internationaux, nationaux et locaux de travailleurs/travailleuses, d’agriculteurs/agricultrices, des peuples autochtones, d’afro-descendance, de féministes, retraité.e.s, migrant.e.s, étudiante.es, défenseurs/défenseuses des droits de l’homme, de l’environnement, des communs et la justice climatique, des droits des enfants et de genre, entre autres; luttant à travers diverses expressions d’organisation et de lutte contre l’avancé du capital sur nos vies, nos corps et nos territoires, nous appelons les peuples et les mouvements du monde entier à se mobiliser en Argentine et le reste du monde le 30 Novembre 2018 et à se joindre à la Semaine d’Action du 25 novembre au 1er décembre contre le G20, le FMI et leur agenda de domination.

Le sommet du G20 aura lieu le 30 Novembre et 1er Décembre en Amérique du Sud, au cours duquel les chefs d’État et organisations membres discuteront de sujets d’énorme importance, dont l’état de l’économie mondiale, l’avenir du travail et de l’alimentation ainsi que l’infrastructure pour le développement.

Sachant que ce type d’enclaves déterminera de nouvelles formes d’exploitation dans chacun des espaces de vie de nos peuples, nous répudions l’organisation de ce Sommet, qui réaffirme la brutale régression imposée par le gouvernement de Mauricio Macri dans notre pays et qui vise à s’étendre dans toute la région et dans le reste du monde. Aujourd’hui, l’Argentine représente un laboratoire concentré de politiques de libéralisation, d’endettement et de privatisation promues par le G20 en collaboration avec le Fond Monétaire International, la Banque Mondiale, la Banque Interaméricaine de Développement entre autres, qui ont hypothéqué l’avenir de notre pays et a condamné des millions de personnes, de travailleurs/travailleuses et leurs familles à une situation d’exclusion et de misère.

Nous considérons que ce sommet du G20, qui rassemble les pays les plus puissants dans le monde avec d’autres pays soi-disant «émergents », sans d’autre légitimité que celle qu’ils prétendent avoir pour leur taille et leur puissance, servira de nouvelle plateforme pour promouvoir des politiques publiques entravant les progrès réalisés au niveau international dans les domaines des droits de l’homme, de la paix, de la souveraineté des peuples, de l’environnement et des droits du travail, entre autres. L’affrontement que mène le capitalisme néolibéral, appauvrissant, hantant, excluant et réprimant les majorités populaires, sapant les possibilités de construction démocratique et perpétuant l’architecture de l’impunité au service du corporatisme transnational, est renforcé par ce forum. C’est pourquoi il est de notre devoir de nous exprimer avec force, d’exprimer notre rejet absolu et de rendre visible l’urgence et la possibilité de réelles alternatives.

Nous ne pouvons permettre que l’avenir de nos droits au travail, à la protection sociale, à l’éducation publique et gratuite, à la souveraineté alimentaire, à nos territoires et à leur intégrité soit entre les mains des élites qui méprisent nos peuples et profitent de la précarité qu’ils nous imposent à travers leurs décisions. C’est notre avenir et celui des nouvelles générations de tous les peuples ainsi que de la vie sur cette planète qui sont en jeu. C’est pourquoi nous appelons à la mobilisation internationale. Nous appelons tous les peuples et leurs organisations, unis dans la diversité, à démontrer que nous n’acceptons pas les politiques promues et appliquées par le G20 et que nous travaillerons depuis différents pays et particularités pour déterminer notre avenir et faire face aux contraintes des puissantes élites économiques, sociales et militaires. Face à l’avancée féroce qui vise à obtenir le contrôle total de nos vies, notre réponse mondiale doit être forte et protégée par notre droit de protester sans cesse réduit au silence et réprimé afin de nier l’expression légitime de notre résistance.

Pour un monde sans domination du corporatisme transnational et son modèle de libéralisation du commerce et de la dette, pour le respect des droits des peuples et de la nature et la possibilité de construire des alternatives démocratiques basées sur notre souveraineté et notre intégration, nous appelons à participer à une grande Semaine d’Action du 25/11 au 1/12 et à se mobiliser en Argentine et dans le monde entier le 30 novembre contre le G20 et le FMI.

Confluencia Fuera G20-FMI

Jornada Continental por la Democracia y contra el Neoliberalismo

Premières Signatures

Internationales

ALBA Movimientos

Amigos de la Tierra América Latina y el Caribe

Anticapitalistas en Red

Confederación Latinoamericana y del Caribe de Trabajadores Estatales (CLATE)

CSP-Conlutas – Central Sindical y Popular de Brasil

Colectivo Voces Ecológicas COVEC (Panama)

Encuentro Sindical Nuestra América (ESNA)

Grupo de Estudio Economía Digna – GEED (Colombia)

Jubileo Sur Américas

Nationales

Amigos de la Tierra Argentina

Asamblea No al G20

Asamblea Argentina Mejor sin TLC

Asociación ddhh Cañada de Gomez

ATTAC Argentina

Barrios de Pie

Central de Trabajadores de la Argentina Autónoma

Confederación de los Trabajadores de la Economía Popular (CTEP)

Colectivo Subversiones-Bachillerato Popular de Parque Patricios

Corriente Política de Izquierda (CPI)

Democracia Socialista

Diálogo 2000

Fundación de Investigaciones Sociales y Políticas (FISYP)

La Emergente

Movimiento de los Pueblos – por un socialismo feminista desde abajo (Corriente Popular Juana Azurduy // Frente Popular Darío Santillán // Frente Popular Darío Santillán-Corriente Nacional // Movimiento por la Unidad Latinoamericana y el Cambio Social)

Movimiento Evita

Movimiento Popular Patria Grande

Movimiento Socialista de los Trabajadores (MST)

O.P. Cienfuegos

Anuncios
A %d blogueros les gusta esto: